Je n’ai aucun livre de cuisine

Ne sais aucune recette

C’est pas mon truc, moi la gamine

Qui joue à la dînette

Le seul livre que je dévore

Que je connais par corps

Que je sais sur le bout des doigts

C’est le kamasoutra

Je suis une gastronome,
une croqueuse d’hommes (Bis)

Je fais du sauté de gaillards

Sur lit de satin noir

Et des chaud-froids de sensations

En simples suggestions

Quand je croise un Chilien, je fais

Du chili con carne

Et du premier Julien qui traîne

Je fais une julienne

Je suis une gastronome,
une croqueuse d’hommes (Bis)

Je me mitonne sans préférence

Des requins de la finance

Des chauds lapins, des petits agneaux

Et bien sûr des coeurs d’artichaut

Des pigeons que mon corps capture

Aux avocats bien mûrs

Tous les goûts sont dans ma nature

Au rayon « démesure »

Je suis une gastronome,
une croqueuse d’hommes (Bis)

Je ne sers ni salade, ni flan

En accompagnement

Et les jours où je n’ai rien de mieux

Je mets mes potes au feu

Je suis une gastronome,
une croqueuse d’homme s(Bis)

J’évite les tueurs aux pruneaux

Et les foies gras de poivrotsCharlotte_Marin

Les gros boudins, les tournedos

Les thons et les

maquereaux

Sinon tous passent à la

casserole

Et à poil, j’en raffole

Je savoure mes nuits

qui mijotent

Sous le drap en papillote

Paroles : Marion Michau
Musique : Eric Palud / Jérémy Dirat
Interprète : Charlotte Marin

Le site